Nouveautés
Pratique
Histoire
Témoignages

 

Plan du site I Recherche I Forum I A propos

 
 

 

Henri Peyre

Né en 1959
photographe
webmaster de photo-stereo
webmaster de galerie-photo
a été professeur de photographie
à l'Ecole des Beaux-Arts
de Nîmes de 2002 à 2005

Formation : ingénieur IBM
et ancien élève
des Beaux-Arts de Paris



Phonem
28 rue de la Madeleine
30000 Nimes
henri.peyre@(ntispam)phonem.fr 

 

 

         
   

Stéréoscopie 6x13

   

 

par Henri Peyre
(l'auteur remercie Georges Laloire pour sa relecture attentive)

Introduction

Les diapositives pour la photographie en relief au format 6x13, réalisées sur la pellicule au format rollfilm 120 représentent de l'avis quasi-unanime des pratiquants et des collectionneurs de photographies en relief le rendu stéréographique le plus satisfaisant de tous ceux qui ont pu exister. Aucun procédé numérique ne peut à l'heure actuelle rivaliser avec l'examen direct en visionneuse des diapositives produites par les appareils moyen-format.

Le procédé est particulièrement dédié à la visionneuse : les projecteurs de diapositives moyen-format sont en effet peu courant et relativement lourds d'emploi. Les visionneuses 6x13 sont par contre assez faciles à trouver sur le marché de la photographie ancienne où elles ont un certain temps constitué un standard. Elles ne sont pas non plus hors de portée d'une fabrication artisanale. Une marque chinoise commercialise en outre depuis peu en neuf des visionneuses compatibles avec le 6x13, sous réserve de l'utilisation des caches-diapositives maison, eux-mêmes pas aux normes des visionneuses plus anciennes.

Cet article mis à jour régulièrement vous donne toutes les clés pour accéder au procédé le plus abouti de la photographie en relief.

Achat des films

Vous êtes ici dans le domaine de la photographie argentique. Il vous faut acheter des films.

Si vous désirez une diapositive donnant des couleurs naturelles, vous choisirez une de ces pellicules
- Fuji Provia 100F 
- Fuji Velvia RVP100F
- Kodak E100VS
Ces pellicules en rollfilm sont normalement prévues pour 12 poses en 6x6 vous permettent donc de 5 à 6 poses (suivant les appareils) en diapositives 6x13. Vous les achèterez en quantité : vendues par paquet de 5 minimum, elles offrent en effet un prix plus économique.

Ces films vont devenir vos diapositives. Le traitement permettra à l'image positive de se forme directement sur leur support transparent (on parle de films inversibles).

Prise de vue

3 possibilités existent pour la prise de vue 6x13 :
- l'achat d'un appareil stéréo neuf (oui, cela existe !)
- l'achat d'un appareil d'occasion (ils datent de la grande vogue du 6x13 dans les années vingt-trente)
- la découverte par l'utilisation d'un appareil argentique moyen-format qu'on fait glisser sur un rail

Appareil stéréoscopique neuf

L'appareil chinois de 3dworld

Avantage / inconvénient

Vous avez les avantages du neuf : l'appareil est fonctionnel dès le premier jour et vous êtes tout de suite opérationnel.
3dworld a d'autre part conçu une gamme complète de produits adaptés à la 3D en 120 : appareil photo, monteuse, cache-diapositives pour monter les images, visionneuse.
Pour les amoureux des appareils, l'esthétique futuro-plastique de l'ensemble est rien moins que calamiteuse. Les matériaux ne sont pas beaux et les formes tape-à-l'œil. Mais l'ensemble marche convenablement et votre budget ne dérape pas ! Sur l'appareil, plus utilisé aux Etats-Unis qu'en France, on ne signale qu'un problème lié aux piles, lorsqu'elles arrivent en fin de vie (au bout d'une soixantaine de films tout de même) : l'appareil se met à perdre les pédales lors de l'exposition. C'est ennuyeux donc, mais le problème reste invisible si vous changez régulièrement les piles. Vous trouverez cet appareil à la vente sur e-bay en neuf pour un prix voisin de 1200 €.

Les appareils stéréoscopique d'occasion

Les grands classiques
Heidoscop 6x13 - Franke und Heidecke, Allemagne (1925). S'assurer que l'appareil est vendu avec le dos rollfilm 120 et non avec le dos pour les plaques de verre. Objectif Carl Zeiss Jena Tessar F75mm f/4,5

 

Rolleidoscop 6x13 - Franke und Heidecke, Allemagne (1926) - Objectif Carl Zeiss Jena Tessar F75mm
Produit dans une quantité moindre que l'Heidoscop, il ne possède pas le dos interchangeable plaque de verre-rollfilm. Le magasin Rollfilm fait partie de l'appareil.
Sputnik - URSS (1955). Objectif T22 Lomo F75mm f4/5. Appareil en plastique aux optiques médiocres, le Sputnik est un appareil qui permet quand même l'initiation à la photo relief de moyen-format. A son crédit : une visée reflex très lumineuse et bien agréable. On trouve cet appareil d'occasion pour un prix d'environ 700 € sur le net.

Les autres
Wünsche Stereo Ideal - Allemagne (1909) - Objectif Extra Rapid Aplanat, F85mm, f/8 (mise au point fixe)
Monobloc - France (1911) - objectif E.Krauss Tessar Zeiss F85mm, f/4,5
Summum 6x13 - Louis Leullier, France (1924) - objectif Berthiot Paris Flor Série I, F85mm f/4,5
Cornu Ontoscope Reflex 6x13  - France (1931) - objectif Carl Zeiss Jena Tessar F75mm f/4,5
Eho Stereo Box - Allemagne (1935) - objectif : Duplar F 75 mm f/11 (mise au point fixe)

Avantage / inconvénient
Lorsque vous achetez d'occasion, il faut intégrer à l'avance l'idée que l'appareil que vous achetez risque fort de devoir être révisé. Vous avez des réparateurs compétents en France, comme
- Gérard Métrot, GM Services, 27 rue des pinsons, 94000 CRETEIL , Mobile : 06 16 23 85 19
ou
- Mael Bilquey, 4 rue Jean Jaurès, 87000 Limoges, Tél. 05 55 32 12 73
(Une liste de réparateurs plus complète est disponible en http://www.galerie-photo.com/sav.htm)
Passé ce premier inconvénient, qui nous semble une étape quasi-obligatoire au moment de l'achat, sauf à acheter un appareil explicitement révisé, vous disposerez probablement après révision d'un appareil très opérationnel, fabriqué dans de beaux matériaux et fort robuste, qui vous donnera bien des satisfactions.

La prise de vue 3D en moyen-format stéréoscopique en deux temps

Ce peut être une bonne approche pas chère du procédé si vous disposez déjà d'un appareil argentique moyen-format prenant des photographies au format 6x6. Les appareils les plus connus de cette sorte sont les Rolleiflex,  les Hasselblad et les Mamiya C220 et C330. Vous ne pourrez pas faire de photographies de sujets mobiles, puisque le couple stéréoscopique sera pris en deux fois, après déplacement de l'appareil sur une réglette reproduisant la distance interoculaire. La prise de vue impose le pied et une réglette permettant un déplacement rectiligne de l'appareil, qui garantit un montage facile des vues stéréoscopiques. Si vous êtes condamné à des sujets immobiles, vous n'en obtenez pas moins des clichés meilleurs en qualité qu'avec les appareils stéréoscopiques existants dont les optiques sont un peu moins bonnes. Avis aux photographes de natures mortes qui peuvent ainsi aller à la photographie en relief d'exception pour pas cher !

Les appareils :
Les Rolleiflex (appareils bi-objectifs légers à objectifs fixes)
Nos préférés pour la photo stéréo, étant donné que la plupart du temps les prises de vue sont réalisées à la focale normale, soit 80mm dans le format 6x6. On n'a pas besoin de s'encombrer de systèmes plus lourds à objectifs interchangeables. Ce sont des appareils pourvus de mécaniques extrêmement solides et quasiment inusables.
Les Hasselblad (appareils à objectifs interchangeables)
Même si nous trouvons ces appareils moins adaptés pour la stéréo, ce sont de bons appareils, solides dans leurs versions de base. Ils peuvent permettre de tenter des expériences de changement de focale en stéréo.
Les Mamiya C (appareils bi-objectifs à objectifs interchangeables)
D'une qualité de fabrication et d'objectifs en retrait par rapport aux deux appareils germaniques; ces appareils japonais conviennent tout de même fort bien à la photographie stéréo. Le principal reproche qu'on pourra leur faire tient au rendu plus froid des optiques. Ils peuvent donc convenir à une photographie stéréoscopique qui insisterait intentionnellement sur la froideur des rendus colorés. (Signalons un immense intérêt pour les bricoleurs qui chercheraient à confectionner eux-mêmes un appareil stéréoscopique de qualité : on peut prendre des photographies avec leurs 2 objectifs, l'objectif de visée étant simplement un objectif de prise de vue sans obturateur.  Il suffit donc de récupérer un deuxième obturateur pour être sûr de disposer d'une paire d'objectif bien appariée).

A la prise de vue, l'appareil est monté sur une réglette qui permet la translation.
Pour la réglette, on peut utiliser :
le plateau Manfrotto 454
la base d'une Nodal Ninja (qui est très heureusement livrée avec un niveau)

Avantage / inconvénient
Les amoureux des appareils photographiques travailleront non pas avec de gros jouets contemporains en plastique, mais avec des machines légendaires faites dans de beaux matériaux (en général aluminium gainé de cuir). Les appareils peuvent à la fois servir à la photographie plane et à la photographie en relief. Les objectifs et les accessoires existants sont très nombreux et abordables sur le marché de l'occasion. La principale limitation est évidemment l'impossibilité de capter tout mouvement, qui entraîne la prise de vue vers la nature morte et la photographie contemplative (où il y a beaucoup à faire !)

Traitement

Après exposition, le film est envoyé par correspondance pour traitement dans un des laboratoire qui développe en E6 (le nom du traitement). Une page spéciale de ce site vous donne les adresses utiles www.photo-stereo.com/laboratoire-traitant-diapositive.html 
Vous obtenez vos films à peu près en une semaine.

Vous pouvez aussi développer les films vous mêmes : il existe des kits de développement pour cela. Il faut évidemment que vous ayez des cuves de développement comme les Jobo 1520 ou 1540 et des spires Jobo 1501 en nombre voulu et quelques flacons. Le développement n'est pas très compliqué. Il demande surtout que vous soyez attentif aux températures.

Montage

Lorsque les films reviennent du laboratoire, il vous faut les couper et monter les vues deux à deux.
Pendant le montage, l'utilisation d'une table lumineuse et de la grille téléchargeable peut vous aider.

3 options :

Option 1 : Si vous avez choisi l'option de l'appareil chinois, tout est assez simple : vous vous servez de la visionneuse de montage, vous coupez et placez vos images que vous placez sous un cache diapositive 3dworld, et vous les regardez dans votre visionneuse 3dworld. Tout est en plastique, cela marche bien, les photos sont vraiment convaincantes. L'écartement entre le centre des 2 fenêtres et de 62mm (version la plus récente) tandis que l'ouverture de chaque fenêtre est de 52x52mm (anciennement 50x50mm). Le format général du montage est de 140mmx80mm (après l'évolution récente).
Inconvénients : Les photographies sont présentées exactement comme les diapositives 24x36 : autrement dit votre original n'est pas protégé du contact avec les doigts de celui qui les manipule. Comme ce sont des originaux et qu'il vous ont coûté un certain prix, la perspective peut être déplaisante. Par ailleurs le format 3dworld n'est pas compatible avec l'énorme quantité des vues anciennes sur plaque de verre qu'on trouve en Europe ni avec les visionneuses anciennes. Les diapositives ne peuvent être vues que par les visionneuses maison (qui marchent fort convenablement). Examinons les autres solutions.

Option 2 : vous pouvez désirer protéger les diapositives en les plaçant entre 2 plaques de verre mince. Cette option nous rappelle le bon vieux temps des visionneuses à plaque. Et d'ailleurs, à l'inverse des précédents, les montages stéréoscopiques vont pouvoir être admirés dans les très belles visionneuses en acajou du temps jadis.

Vous pouvez acheter des plaques de verre en ligne chez un fournisseur néerlandais. On trouve son site internet en www.dewijs-3d.com. Vous achèterez en ligne les produits suivants
- slide masks 60x130 black plastique - 100 pieces (en plastique mince, ils permettent de faire le montage, mais ne sont pas assez solides pour constituer en eux-mêmes le cadre de la diapositive. Ils seront protégés des deux côtés par le verre)
- slide cover glass cleaned 0,8-1mm, thickness for 60x130mm. 100 pieces. Good for 50 mounted stereo pairs. Voici les verres à utiliser.
- Adhesive tape for 60x130mm. glass mounted pairs. Set of 4 trips, 50 pieces. Nous tenons là les adhésifs qui vont permettre de coller les verres entre-eux en les bordant.
Au final, le sandwich obtenu aura une épaisseur de 2,5mm, de très belle apparence, pouvant passer dans les visionneuses. Nous rappelons que cette épaisseur passe tout à fait dans les visionneuses à main.

Option 3 : vos plaques option 2 sont belles, oui mais... le passage dans des visionneuses de table anciennes à panier n'est pas assuré (nous vous promettons de tester dès que possible). Les normes de l'époque sont en effet les suivantes :
plaques 6x13 : dimensions 59x129 à +/- 0,5 mm et épaisseur 1,2 à +/-0,3 mm (source : Une histoire de plaques. L'industrie de la plaque photographique de 1850 à 1970, par Christian Sixou, 100 exemplaires à compte d'auteur. 193 pages en format A4, 2003 - merci à Jean-Claude Launey de nous avoir signalé cette référence).
Longueur et largeur, on passe, mais l'épaisseur est trop forte.
Y a-t-il une solution ? Oui, c'est l'option 3 (pour laquelle nous remercions la société Kodak et Jean-Claude Pronier qui nous a mis sur la piste). On peut en effet, avec un peu d'habileté, coller les diapositives sur une plaque de verre unique, au moyen d'une solution de gélatine. Le procédé ne revient pas cher, mais il faut construire une petite boîte et acquérir un tour de main. Une page spéciale de ce site traite de la meilleure façon de coller ses diapositives sur le verre. Montées ainsi, sur une seule des 2 lames employées dans l'option 2, vos couples stéréoscopiques pourront être visualisés dans les très belles bornes d'autrefois puisque leur épaisseur ne dépassera pas les recommandations d'époque.

Si l'on parle panier de plaques, c'est qu'on a l'intention de traiter de nombreuses vues. On aura alors tout intérêt à acheter les plaques non chez un revendeur mais directement par quantité chez un grossiste, comme par exemple

Société PRECIVER Activites
3 route de la Darse
Port de Bonneuil
94387 BONNEUIL SUR MARNE cedex
Tel 01 45 13 16 16
Fax 01 45 13 16 17
info@preciver.com
www.preciver.com

On pourra commander du verre BOROFLOAT en 1.1 mm sur lequel on collera la diapositive à la gélatine. (on sera ainsi en dessous de l'épaisseur maximum de 1,2 à +/-0,3 mm)

A noter que PRECIVER fournit également des verres en 0,7mm d'épaisseur ; ils permettent tout juste de réaliser un sandwich dans le cas de l'option 2 (pour la vue en visionneuse à panier) à condition d'éviter l'utilisation d'un masque (que personnellement je n'aime pas) ; le verre est toutefois trop fragile pour passer souvent dans les visionneuses s'il est utilisé en couche unique (cas de l'option 3)... mais tenez-nous au courant de vos essais en ce domaine !

Autre adresse qui nous a été signalée pour les verres de l'option 3 : http://www.vio-verres.com

(pour l'ensemble de ces adresses nous remercions Gérard Métrot et Fabrice del Cul)

La visualisation

C'est le grand moment, la justification de tous les efforts ! Il peut y avoir une grande différence entre une visionneuse médiocre et une bonne visionneuse 6X13 classique pourvue d'excellents verres, d'un système de réglage de l'écartement des optiques et d'un système de tirage permettant d'accommoder l'appareil à sa vue (200 à 250 € en état impeccable sur le marché de l'occasion).

L'impression du relief est saisissante sur ce type d'appareil et, nous pesons nos mots, inégalable.
Nous pensons franchement que toute personne qui contemple un beau couple stéréoscopique réalisé proprement en 6x13 en inversible couleur  et présenté sur une visionneuse pareille ne peut que s'y mettre.

Rétrospectivement on se demande comment dans le temps ce format a pu céder la place... uniquement pour des raisons économiques cela semble certain : les formats de photographie en relief toujours moins chers, toujours plus petits et toujours plus médiocres qui se sont succédé lors de l'avènement du marché de masse aux Etats-Unis puis en Europe ont démocratisé le rêve sous une forme caricaturale... ce qui a forcément déçu des consommateurs qui rêvaient depuis longtemps du relief, et les a déçus en masse, puisqu'ils ont été nombreux à tester le relief dans des formats trop petits.

Par la suite, au moment où la diapositive connait ses heures de gloire, dans le dernier quart du XXème siècle, le procédé 6x13 n'est plus pratiqué et on ne peut plus voir en matière de relief de format convenable en couleur que quelques autochromes - historiquement touchants mais bien médiocres en rendu.

Ainsi s'explique probablement principalement la disparition progressive de la photographie 3D devant l'avancée d'une photographie plate bien moins magique ! Le croisement entre la diapositive et le 6x13 a été une occasion manquée que la possibilité de croisement renouvelée offerte aujourd'hui par Internet - tout se trouve, tout se vend et tout s'achète - permet enfin de réparer.

 

voir aussi :
Adaptation d'une visionneuse 8x14 en 6x13
Appareil pour la photographie en relief : un prototype 6x13
Collage des transparents sur verre
Correction de température de couleur en argentique
Créer votre Table de profondeur de champ avec Excel
Grille pour le montage 6x13
Heidoscop 6x13
Inversion des films noir et blanc
Ma méthode de montage en 6x13
Mais pourquoi faut-il couper ses vues au montage ?
Principes du montage photo stéréo
projecteur stéréo 6x13
Stéréoscopie 6x13

 

Dernière mise à jour : 2009

   
             
             
  © www.phonem.fr  

Nouveautés I Pratique I Histoire I Témoignages
Plan du site I Recherche I
Forum I A propos