Nouveautés
Pratique
Histoire
Témoignages

 

Plan du site I Recherche I Forum I A propos

 
 

 

Henri Peyre

Né en 1959
photographe
webmaster de photo-stereo
webmaster de galerie-photo
a été professeur de photographie
à l'Ecole des Beaux-Arts
de Nîmes de 2002 à 2005

Formation : ingénieur IBM
et ancien élève
des Beaux-Arts de Paris



Phonem
28 rue de la Madeleine
30000 Nimes
henri.peyre@(ntispam)phonem.fr 

 

 

         
   

Ma méthode de montage en 6x13

    par Henri Peyre

Avertissement

Il est nécessaire de lire soigneusement la page générale sur le montage avant de commencer. On trouvera sur la page la stéréo en 6x13 la liste des produits (plaques de verre et adhésif notamment) et les conseils pour se les procurer.

Cette page montre ma propre méthode de montage. C'est une méthode facile qui me donne pour l'instant satisfaction, en attendant éventuellement que je me fabrique la petite monteuse qui me permettra de régler à la vue les effets de relief, en m'inspirant de la méthode de G.Dirian qui me semble la plus sensée. Je n'opère comme on le verra pas du tout à la vue. Cette méthode vaut donc ce qu'elle vaut, et je serai ravi de connaître la vôtre et que nous la partagions !

Ses atouts :
- Elle demande peu de matériel (un massicot ou un cutter fait l'affaire).
- Il y a peu de manipulation, donc peu de poussière à craindre.
- Elle ne fait appel à aucun cache, et elle présente les diapositives dans leur taille maximale : c'est son immense intérêt. Quand on a monté une fois comme cela, on ne peut plus supporter de revenir à des masques plus petits. Faites l'expérience !

Introduction

Même s'il revient cher et est long à réaliser, le montage sous plaque de verre présente le mérite de créer de très jolis objets. La photographie ainsi présentée devient belle en-soi, et le relief achève de conférer à un medium plat les apparences et le volume d'un vrai objet. La protection de la photographie contre le temps et les dommages en est de plus augmentée. Je pense donc qu'on finit forcément par y venir.

Le principal inconvénient qu'il présente est celui de la poussière : l'inversible placé sous 2 lames de verre offre en effet 4 surfaces intérieures non nettoyables après fermeture aux possibilités de poussière, et 2 surfaces extérieurs accessibles. Il faut donc tout de suite insister sur 2 points :
1. Ne soyez pas trop maniaques, prévoyez que vous aurez quelques inévitables petites poussières et que ce n'est pas plus grave que cela.
2. Pour éviter au maximum les poussière, travaillez dans un lieu propre, où le ménage est fait régulièrement. Autrement choisissez un autre type de montage !

Etape 1 : création de la base (étape la plus importante)

a. Cas où le couple est fait de 2 photographies successives (appareil non stéréo)

Principe : Travaillez sur les 2 photos séparées. Créez la base en sectionnant chaque pied de diapositive par une coupe placée à la même hauteur de 2 points constituant une horizontale de votre vue. Diminuer les bandes noires en haut de vue puis sur les côtés. Passez à l'étape suivante.

b. cas où le couple a été fait à l'appareil stéréo, mais où vous avez photographié pas tout à fait à l'horizontal (cas le plus courant - nous l'illustrons)

Principe : Travaillez sur les 2 photos encore attachées ; coupez la base parallèlement à 2 points homologues précisément repérés sur vos 2 diapositives. Diminuer les bandes noires en haut de vue. Passez à l'étape suivante.

 
Matériel nécessaire :

- plaques de verre
- adhésif noir de bordure
- cutter ou massicot
- sopalin et nettoyant à vitre
- bombe à air
   
1

Séparez les photographies en couple du rouleau obtenu après le développement.

   
2

Au cutter en vous servant d'un décimètre métallique ou au massicot en vous servant de la plaque transparente (illustration), positionnez le couple de sorte qu'il offre sa base à la coupe d'un côté et que 2 points homologues repères (ceux que vous voulez) soient bien alignés de l'autre. En coupant le couple de la sorte on s'assure que la base du couple sera parfaitement parallèle et à l'horizontale.

Cette opération est l'opération la plus importante et doit être réalisée avec le maximum de soins.

   
3

La première coupe vient d'être réalisée. La base est saine.

   
4

On peut maintenant couper le côté ciel. La précision n'a pas du tout la même importance. On peut être plus nonchalant.

   
5

Le haut du couple a été réduit. L'idée est qu'il faut que la hauteur du couple soit inférieure à la hauteur des plaques de verre dans lesquelles on va réaliser le montage.

   
6

Vous pouvez à présent réduire un peu les côtés du couple. Essayez que la coupe soit la plus perpendiculaire possible à la base... mais ce n'est pas plus grave que cela si vous ne coupez pas à la perfection. Il est par contre extrêmement important que vous laissiez une petite marge noire sur les bords externes : ces bords vont devenir le centre du couple, la marge noire sera collée en alignement sur l'adhésif noir central.

   
7

Terminez en séparant les images : Faites éventuellement 2 coupes pour enlever un excès de matière entre les deux couples.

Faites attention à bien repérer l'image de gauche et celle de droite.

   

c. cas où la prise de vue a été exécutée sur pied et parfaitement de niveau

Principe : Diminuer les bandes noires en haut de vue puis sur les côtés. Passez à l'étape suivante.

Etape 2 : positionnement du sens de vue

8

Placez-les vues devant vous, côté brillant au-dessus - émulsion (mate) par-dessous, la vue prise à gauche à gauche, la vue prise à droite à droite, tout comme si elles n'avaient pas encore été séparées.

   
9

Faites passer la vue de Droite à gauche, et la vue de Gauche à droite. Vous venez de corriger la non-inversion des vues (alors que l'image elle-même a été inversée par l'objectif - voir ici pour les explications sur la nécessité de cette étape).

   
10

Considérez maintenant mentalement que votre couple est solidaire, et retournez-le d'un seul bloc, émulsion par-dessus, comme s'il était sur une page de livre que vous tourniez.
(Vous allez me dire, OK, du point de vue du résultat il suffisait de retourner en début de l'étape 2 chacune des vues individuellement sans substitution de position gauche-droite... et vous avez tout à fait raison. J'ai suivi un ordre qui est celui de la compréhension de ce que vous faites... une étape pédagogique que vous pouvez griller !)

   

Etape 3 :solidarisation du couple

11

Nettoyez soigneusement les plaques de verre que vous allez utiliser.

   
12

Préparez une bande d'adhésif noire, le même qui vous sert pour fermer le petit côté des verres. Collez-y soigneusement la vue de droite (on remarquera que nous opérons avec les protections encore en place sur le film), de sorte que l'adhésif ne touche pas l'image elle-même mais soit positionné sur les marges noires que vous avez laissées à l'étape 6.

Arrangez-vous pour que le film, à la base, déborde légèrement au-delà de l'adhésif.

   
13

La vue de droite étant plaquée contre le bord du verre, collez sur l'autre côté de l'adhésif la vue de gauche, de sorte que l'adhésif touche à peine l'image.

Très important : il faut que les 2 bases soient parfaitement alignées sur le bord du verre, c'est à dire en parfait contact avec. Ceci va assurer que les 2 vues vont rester parfaitement alignées par leurs points homologues.

   
14

Voici les 2 vues devenues solidaires. Si vous avez été soigneux, les 2 bases sont parfaitement alignées. L'adhésif est pour l'instant tourné vers le haut.

   

Etape 4 : Mise sous verre

15

Retournez le couple solidaire de l'adhésif et attrapez le verre. En tenant le verre verticalement, plaquez le couple stéréoscopique, adhésif tourné vers le verre, de sorte que la base du verre et la base du couple touchent la table : il est très important que cette opération soit parfaite : la base du couple et la base du verre doivent être confondues. On s'assure ainsi que le regard percevra les homologues bien horizontaux dans la visionneuse.

Terminez en appuyant sur l'adhésif pour coller le couple stéréoscopique sur le verre.

   
16

Nettoyez à la bombe à air le verre, le dessous et le dessus du couple (procédez par petits coups secs et espacés pour ne pas envoyer de liquide propulseur sur le travail).

   
17

Refermez avec un autre verre bien propre et solidarisez temporairement avec 2 petits bouts d'adhésif en haut et en bas de verre.

   
18

Examinez le résultat :

Testez la pertinence du montage dans un stéréoscope. Si le montage est à l'envers, vous le verrez tout de suite.

Vérifiez la présence de poussière. Elle est inévitable mais ne doit pas devenir scandaleuse.

   
19

Il peut arriver que la pellicule déborde légèrement d'un côté ou de l'autre des verres. On peut la trancher avec un cutter.

Attention, cette opération peut générer des poussières et de petits éclats de verre qui s'infiltrent entre les verres. Si vous êtes obligés de couper sur une longueur importante, il vous faut désolidariser les verres et revenir à l'étape de la bombe à air.

   
20

Si le test visionneuse n'a pas révélé de problème, bordez à l'adhésif les petits côtés. Attention : veillez à ce que les 2 verres soient parfaitement bord à bord. Si les verres n'étaient pas parfaitement réunis et au même niveau, vos montages pourraient "accrocher" dans la visionneuse.

   
21

Bordez ensuite les grands côtés.

   
22

Nettoyez les débordements de colles et autres traces de doigts avec un sopalin enduit de liquide à nettoyer les vitres.

  23

Assurez-vous que votre image respecte les principes de montage donnés dans la page consacrée aux principes généraux du montage.

Nous vous les rappelons ci-dessous :

C'est fini. Votre couple stéréoscopique est prêt.

 

Vous avez entre les mains un superbe objet photographique, réalisé dans des matériaux nobles. L'impression de relief est saisissante. Il n'y a pas de relief plus étonnant que celui qu'on obtient avec les couples stéréoscopiques 6x13.

 

tous les articles de photo-stereo sur la photographie en diapositive 6x13 :
Adaptation d'une visionneuse 8x14 en 6x13
Appareil pour la photographie en relief : un prototype 6x13
Collage des transparents sur verre
Correction de température de couleur en argentique
Créer votre Table de profondeur de champ avec Excel
Grille pour le montage 6x13
Heidoscop 6x13
Inversion des films noir et blanc
Ma méthode de montage en 6x13
Mais pourquoi faut-il couper ses vues au montage ?
Principes du montage photo stéréo
projecteur stéréo 6x13
Stéréoscopie 6x13

 

Dernière mise à jour : 2009

   
             
             
  © www.phonem.fr  

Nouveautés I Pratique I Histoire I Témoignages
Plan du site I Recherche I
Forum I A propos